La Vie En Rose…

Pour toutes les situations sociales auxquelles elle est confrontée, une personne peut soit se focaliser sur le négatif et agir de la mauvaise manière, soit se focaliser sur le positif et adopter l’attitude positive qui convient. Par exemple : vous avez un projet et vous recevez une critique négative le concernant. Vous pouvez penser de 2 manières totalement différentes.

Type de pensée numéro 1:

(- Attitude négative) «Cette critique négative prouve que je ne suis pas à la hauteur, que mon projet est nul. Cette personne là qui me critique ne m’aime pas. Elle veut m’humilier.»

Type de pensée numéro 2:

(+ Atitude Positive) «À chaque fois que je reçois une critique négative, je ne me rabaisse pas, je grandis! C’est une critique peut-être constructive qui me permettra peut-être d’avancer, d’être meilleur, d’avoir des idées nouvelles. J’ai hâte d’entendre toutes ses suggestions et ses critiques quelles qu’elles soient. Ceux qui me critiquent, sans le savoir, me rendent service. Alors, j’écoute et j’analyse.»

Je me rappelle qu’au collège, à chaque fois qu’un professeur me critiquait, j’avais envie de sortir de la classe en courant…lol. Et une de mes amies professionnelles, à chaque fois que son patron critique une de ses idées, elle a systématiquement envie de démissionner !

Enfin, bref ! Tout cela pour vous dire une chose utile: DIRIGEZ VOS PENSÉES. Vous pouvez diriger vos pensées sur le négatif, comme vous pouvez les diriger sur le positif. C’est vraiment à vous de choisir. Des pensées orientées vers le négatif sont destructrices, tandis que des pensées axées sur le positif sont constructives et créatrices. Alors, plutôt que de vous focaliser sur le négatif, prenez conscience du positif, et dirigez vos pensées en ce sens.
Une façon simple et puissante de vous exercer à cela, est de noter précisément et sans aucune gêne, comment, face à une situation sociale donnée, votre peur se manifeste (vos pensées, vos comportements et vos ressentis). Ensuite, écrivez, sous forme de phrases positives, les pensées et les comportements positifs que vous étiez sensé ou que vous voulez adopter, ainsi que les bénéfices que vous en retireriez en les adoptant. Et pour terminer, focalisez-vous sur ces pensées et ces comportements positifs en vous disant mentalement que la prochaine fois que vous serez confronté à cette situation sociale, c’est ce comportement positif et ces pensées positives que vous adopterez. Relisez souvent vos écrits.
Quelques exemples pertinents :

1. Expression de mes pensées, de mes opinions, de mes critiques

(- Attitude Négative) Certainement, je pense que j’ai toujours tort, que mes opinions sont nulles et ne servent à rien. Si je dis ce que je pense, je risque de ne pas me faire comprendre et de paraître ridicule à leurs yeux. J’ai peur de dire le fond de mes pensées par peur de blesser et de perdre l’amour de l’autre, alors je me tais.

(+ Attitude Positive) Mes dires peuvent servir et je m’en fous s’ils ne sont pas d’accord avec moi. Dire ce que je pense au lieu de me résigner, est le meilleur choix. Je suis important et mon opinion a de la valeur. J’ai le droit de dire ce que je pense autant que n’importe qui. De la même façon que j’accepte quand les autres me disent le fond de leur pensée, ils doivent accepter que j’exprime le fond de MA pensée et MES opinions. Plus il y a de sincérité et de la communication, plus mes relations avec les autres fonctionnent et se consolident.

2. Les phrases blessantes dites dans le but de me dénigrer et de casser mon moral

(- Attitude Négative) Je me sens horriblement blessé, honteux et nul. J’ai du mal à mettre une croix dessus et je ne peux pas m’empêcher de repasser des dizaines de fois la scène et les mots durs qui ont été proférés à mon égard. J’en arrive même à douter de moi et à me dire que l’autre a peut-être raison.

(+ Attitude Possitive) Ma foi en moi ne souffre d’aucune contestation ! Plutôt que de me rabaisser à son niveau, je préfère nettement afficher ma franche indifférence, l’expression même de ma mentalité de béton. Ces mots qui sont prononcés à mon égard sont d’une nullité ! C’est du vent ! Alors, je souris et je pense à ma vérité propre.

3. Ma capacité à dire non

(- Attitude Négative) Je dis souvent oui, lorsque je pense non. À chaque fois que je suis devant une situation où je dois m’affirmer, prendre ma place et me défendre, je me résigne, je m’écrase ! Je n’ose pas m’affirmer ou dire non, en partie parce que je me vois inférieur, faible, et les autres, grands et puissants. J’ai peur de dire non parce que je ne veux pas que l’autre s’imagine que je ne l’aime pas ou par peur qu’il ne m’apprécie plus. Je me dis qu’en étant  »sympa » avec eux, ils vont me respecter, mais souvent, je me trompe. C’est l’inverse qui se passe. C’est toujours la même affaire: je ne m’affirme pas et par la suite, j’en veux à moi-même et aux autres de m’avoir  »forcé ».

(+ Attitude Positive) Je pense à moi. Je suis une personne importante et respectable. J’ai le droit de m’imposer. Mon succès sera à la mesure de ma capacité à savoir dire non. Alors, je dis non avec conviction, de façon calme et claire.

4. La nature de mes relations amoureuses

(- Attitude Négative) Il m’arrive de sortir ou de nouer une relation amoureuse avec des hommes que je n’aime pas vraiment. Au fond de moi, je sais bien que tel homme ne me convient pas, mais malgré cela, je veux le garder. Ce que je ressens envers ces hommes est davantage un besoin: besoin de voir que je compte pour quelqu’un, besoin d’être apprécié, besoin de sécurité, besoin de me sentir important. Je pense préférer rester avec un homme que je n’aime pas, qu’être seule.

(+ Attitude Positive) J’ai des critères de sélection et je les respecte. Je ne laisse pas n’importe qui entrer dans ma vie. Je ne laisserai entrer dans ma vie amoureuse que des gens qui respectent mes critères. L’Amour, le Grand, le Vrai, c’est dans les 2 sens. L’Amour vrai est réciproque. Mieux vaut être seul qu’être mal accompagné !

Cette technique vous permettra de prendre du recul et d’observer vos comportements et vos pensées actuels, par rapport à ce que vous êtes sensé faire, dire, penser ou obtenir. Pensez à toutes ces actions que vous n’avez jamais osé faire par peur de l’opinion des autres. Réalisez pour chacune d’elles cet exercice.

Retourner à la page d'accueil ▷▷